×

Message

EU e-Privacy Directive

This website uses cookies to manage authentication, navigation, and other functions. By using our website, you agree that we can place these types of cookies on your device.

View e-Privacy Directive Documents

You have declined cookies. This decision can be reversed.

(Essai par Pedro)

En montant dessus je retrouve l'appui franc des parties les plus intimes de ma personne sur le réservoir: on est bien chez Ducati, il va falloir être circonspect avec le frein avant.
La position est assez sur l'avant mais plus relax que sur la SF 1098.

Le bruit est très sympa avec les pots d'origine, moi sam'suffit mais les plus extravertis en voudront sûrement plus. En tournant la poignée on n'a pas l'absence totale d'inertie du LC8 mais ça monte vivement quand même.

La boîte parait plus précise que celle du monster, l'embrayage est bien plus souple que l'embrayage à sec du 1098.

J'ai pu faire un parcours assez varié. En ville le moteur reprend bas sans trop rechigner, le couple est assez plaisant et la moto étonnament maniable pour qui a testé la grande soeur.
Un petit bout d'autoroute: les montées en régime sont jouissives avec un bruit métallique franchement sexy. Miam. On n'en prend pas trop dans la quiche jusqu'à 160 du fait de la position assez sur l'avant. Au passage le compteur est vraiment très très éloigné du champ de vision, on évitera de le regarder. Le moteur pousse bien malgré le bridage (à la poignée) et la stabilité est impériale.

Mais on discute, on discute, et j'ai failli rater la sortie Gemenos (qui nous dirige comme chacun sait vers les lacets de la Sainte Baume).
Et ben j'ai été assez bluffé par cette SF848.

Rien à voir avec la 1098. la bécane se balance toute seule, d'un appui sur le guidon ou sur le repose pied. Pas besoin d'en faire des tonnes. L'avant est précis, en finassant en peut trouver qu'elle élargit un peu si on fait pas attention mais question d'habitude sans doute.
La suspension est très confortable (bien plus que sur le monster) sans être trop souple.
Le freinage est efficace et progressif, meilleur feeling que sur le monster, moins brutal que sur la 1098.

Si je dois la comparer au SuperDuke je dirais que ce sont deux motos qui boxent dans la même catégorie. Je connais bien mieux la SD que la streetfighter bien sûr mais rapidement
Avantage streetfighter: bruit, autoroute, stabilité, allonge moteur
Avantage SD: freinage, vivacité, précision, explosivité moteur.
Mais bon je les vois clairement comme concurrentes. Difficile de justifier les 1500 euros d'écart quand même.

Par rapport à la 1098: je n'ai vu que du positif. On se demande comment ils ont pu transformer à ce point un tel bout de bois. Elle paraît vraiment plus adaptée à un usage routier, à tout point de vue. Pour le circuit c'est sûrement autre chose, mais pour le circuit il y a des superbikes...

__
Texte : Pedro
Date de l'essai : avril 2012
Concessionnaire : Ducati Marseille, 227 Route des 3 Lucs à la Valentine, 13011 Marseille